Quels soins pour vos agrumes.

# PaysagisteBayonne

Ce petit billet pour faire le point sur la culture des agrumes sur notre belle région du Pays Basque et Sud des Landes. Ces conseils sont aussi valables pour toute la zone 9 qui recouvre la côte Ouest et la région PACA.

Paysagiste Bayonne, mes journées sont rythmées par ces continuels conseils sur la culture et soins à apporter à ces arbustes. J’ai donc compilé l’essentiel dans cet article, laissant volontairement de côté l’aspect technique des appellations, genres et dénominations commerciales, concentrons-nous sur l’essentiel :

 

Paysagiste-bayonne-les agrumes-1

 

Avant propos:

Une maladie, fatale pour les agrumes, menace les zones de productions et par ricoché nos plantations dans nos jardins. La vigilance doit être sérieuse et pour vous aider à mieu comprendre ce fléau, je vous conseil de lire via le lien ci-dessous l'article sur la maladie du Huanglongbing.

La maladie du Huanglongbing ou maladie du Dragon jaune.

 

8-Paysagiste-Bayonne-Paysagiste-Pays-basque-maladie-du-dragon-jaune-psylle-africain-des-legumes

 

 

Intérieur ou extérieur ?

  • Sous nos latitudes, tous les agrumes sont des vĂ©gĂ©taux d’extĂ©rieurs. Seule le Calimondin peut rester en intĂ©rieur.
  • Donc en extĂ©rieur !

En pot ou en pleine terre ?

  • Les deux sont possible et donne de bon rĂ©sultats. Les soins des agrumes en pots sont plus important du fait du rempotage.

Les agrumes en pleine terre:

  • Ne pouvant pas ĂŞtre dĂ©placĂ© pour l’hivernage, ils devront ĂŞtre placĂ©s dans votre jardin de façon optimal. Sud ou Sud-Ouest, si possible Ă  l’abri des vents. Une fois installĂ©s ils seront moins sensibles aux froids que ceux en pot.
  • Dans les conditions citĂ©es plus bas, et dans les mĂŞmes mĂ©langes terreux que pour ceux en pots, il vous faudra penser Ă  exĂ©cuter une très belle et gĂ©nĂ©reuse cuvette pour optimiser l’arrosage. Le tuteurage n’est pas obligatoire, sauf en cas de rĂ©gions ou d’expositions ventĂ©es. Il vous faudra dans ce cas surveiller plus particulièrement l’arrosage.

En pot :

  • MĂŞme situation qu’en pleine terre.
  • Si vous venez d’acheter votre agrume, il vous faudra, avant de le rempotez, au printemps, (dans un pot lĂ©gèrement plus grand et plus haut pour compenser le drainage Ă  mettre en place), vous rappelez si ce dernier est « lourd » ou « lĂ©ger ». Ceci afin de pouvoir opter pour votre mĂ©lange terreux.
  • LĂ©ger : Rempoter avec un terreau pour agrumes.
  • Lourd : Rempoter avec un terreau pour agrumes mĂ©langer Ă  de la terre vĂ©gĂ©tal pour alourdir votre mĂ©lange.
  • Le « pourquoi du comment »: Le fait de reproduire le substrat de culture de votre agrume, permettra aux racines de coloniser plus efficacement sont nouveaux pot. Dans le cas contraire, ces dernières ont de fortes chances de rester dans leur motte d’origine.

Petit rappel du drainage :

Paysagiste-bayonne-les-agrumes-drainage-2

 

Le rempotage :

  • Tous les deux ans au dĂ©but du printemps. Votre pot doit toujours ĂŞtre lĂ©gèrement plus grand que le prĂ©cĂ©dent.
  • Si le pot est trop gros pour envisager un rempotage, griffez la terre sur 3cm, Ă©vacuez la et remplacez la part du terreau neuf (surfaçage).

Plastique ou terres cuites ?

  • LĂ  encore, les deux sont possible, Les pots en terre cuite sont poreux, et laisse passĂ© l’eau (sauf ceux vernis).
  • Les pots plastiques rĂ©ussissent bien aux agrumes du fait de leur Ă©tanchĂ©itĂ©.

L’entretien :

L’arrosage :

  • Halte aux idĂ©es reçus…. Non, les agrumes ne sont pas originaires d’Espagne, Italie, Grèce, Maroc, Tunisie…….
  • Le Sud Est Asiatique est le bassin d’origine des Agrumes, ceux qui dĂ©jĂ  nous donne une idĂ©e du climat est des soins Ă  leurs appliquĂ©s.
  • Leur prĂ©sence sur le bassin mĂ©diterranĂ©en chaud et sec, n’est possible qu’avec une irrigation performante et des apports d’engrais rĂ©gulier.

Donc :

En été :

  • 4 Ă  5 fois par semaine. Le substrat doit rester humide mais sans excès, d’oĂą un drainage efficace pour les plantes en pots ou en pleine terre.

En hiver :

  • 3 fois par semaine. MĂŞme si les pluies sont « normalement » plus importantes en cette saison, il n’est pas rare de voir les agrumes en pots mis Ă  l’abri pour l’hivernage (voir plus bas) et ĂŞtre oubliĂ©s. Ces derniers ne recevant plus l’eau de pluies se dessèchent rapidement.

Les engrais :

  • Important pour la production des fleurs, donc des fruits, vous devez privilĂ©gier les engrais pour agrumes. Seule la prĂ©sentation de ces derniers et leurs modes d’applications guideront votre choix. En règles gĂ©nĂ©rales, les engrais solubles ou liquides, s’applique tous les quinze jours Ă  l’arrosage ou en Ă©pandage. Vous pouvez aussi opter pour des granulĂ© Ă  libĂ©ration prolongĂ© de type « Osmocote » qui vous libĂ©reront du calcul des cycles de quinze jours…En effet ces deniers s’applique tous les trois ou six mois selon leurs formulations. Ceux qui ne vous dispensent pas du nĂ©cessaire arrosage dĂ©crit plus haut.
  • Quel que soit votre choix, les engrais s’appliquent d’avril Ă  fin septembre. Pas d’engrais en automne/Hiver. Ces derniers pourraient fragiliser la plante en cas de froid.
  • Les apports Organiques : Sangs sĂ©chĂ©, cornes broyĂ©es, torrĂ©fiĂ©es…. ComplĂ©mentaires des engrais, ces apports se prĂ©sentent gĂ©nĂ©ralement sous forme de poudre, copeaux ou autres. Ils sont Ă  appliquer deux Ă  trois fois dans l’annĂ©e en arrosage ou Ă©pandage suivant votre choix. En règle gĂ©nĂ©rale, un sujet adulte consomme 800gr par an. A vous d’estimer ces besoins par rapport Ă  sa taille. Vous ne risquez pas de brulures ou du sur dosage avec ces apports.

La production de fruits :

Maintenant que vous avez bien travaillé, vous allez pouvoir récolter les fruits de votre labeur…

  • LĂ  encore, on oublie les « cas » particuliers pour se concentrer sur les grumes en gĂ©nĂ©ral. Tous les agrumes fleurissent au printemps et dĂ©gagent d’agrĂ©ables parfums (plus ou moins tĂ´t suivant les espèces).
  • Les fruits apparaissent très rapidement après la floraison. Ils grossissent lentement pendant la saison estivale, pour atteindre leur maturitĂ©s en hiver, pĂ©riode de la rĂ©colte, elle aussi plus ou moins prĂ©coce suivant les espèces.
  • Donc, une rĂ©colte par an.
  • L’exemption confirmant toujours la règle, cas particulier du citronnier des quatre saisons, qui, comme son nom l’indique produits des fleurs et des fruits sur les quatre saisons. Vous le reconnaitrez facilement par la prĂ©sence de fruist Ă  divers stades de maturitĂ©s, mĂŞlĂ©es Ă  des fleurs elles-mĂŞmes Ă  diffĂ©rents stades de dĂ©veloppement. Donc fleurs et fruits toute l’annĂ©e. MĂŞme si l’automne/hiver reste lĂ  aussi sa pĂ©riode la plus fertile.
  • Vous pouvez laisser vos fruits très longtemps sur l’arbre, ils ne pourriront pas.

La taille :

  • Pas grand-chose Ă  faire de ce cĂ´tĂ©-lĂ . Toujours une taille de formation chez les sujets les plus jeunes, puis un Ă©claircissage de branches intĂ©rieures Ă  rĂ©aliser tous les deux ans en fin d’hiver pour laisser passer la lumière au centre de l’agrume.
  • Des tailles de « « maintien » peuvent ĂŞtre nĂ©cessaires durant les premières annĂ©es de dĂ©veloppement des agrumes, surtout chez les citronniers, qui produisent rĂ©gulièrement de jeunes pousses qui semble vouloir atteindre le ciel. Il vous faudra couper ces dernières juste dans un « esprit » d’équilibrage harmonieux de l’ensemble. Ces interventions au nombre de quatre Ă  cinq fois par an chez les sujets les plus jeunes, s’espace avec le temps.

Maladie et autres tracas :

  • Bien que très rĂ©sistant en cultures non intensive, les agrumes peuvent avoir leurs lots de pucerons, cochenilles et autres carences… Ils seront (dans des conditions normales) toujours plus fragiles en pots. Mais si vous respecter les soins Ă  apporter Ă  ces vĂ©gĂ©taux, vous n’aurez normalement guère de soucis.

L’hivernage :

  • ElĂ©ment de tracas de beaucoup « d’Agrunotes » ces quelques conseils devraient vous rĂ©concilier avec cette difficile saisons qui Ă  pu en dĂ©courager plus d’un.

Pour les sujets en pleine terre:

  • Ces dernier peuvent rĂ©sister Ă  des tempĂ©ratures de -4° Ă  -6°, il faut en cas de fortes gelĂ©es, ou de gelĂ©e persistantes sur plusieurs jours, protĂ©ger vos agrumes par l’application d’un voile d’hivernage, y compris sur le tronc.

Pour les sujets en pots:

  • Un dĂ©placement en zone plus abritĂ©es peut se rĂ©vĂ©ler suffisant en cas de froids. Une vĂ©randa, non chauffĂ© permet un excellent hivernage. Un garage peut s’il est correctement baignĂ© de la lumière du jour, faire parfaitement l’affaire.
  • Un voile d’hivernage peut ĂŞtre Ă©galement appliquĂ© sur les sujets les plus exposĂ©s. Il vous faudra alors veiller Ă  prendre soins d’envelopper la plantes ainsi que le pot.
  • Bien sĂ»r, on n’oublie pas l’arrosage une fois les gelĂ©es passĂ©s, mais on n’oublie pas Ă©galement d’ôter les voiles d’hivernage, mĂŞme en hiver si les tempĂ©ratures remontent. Quitte Ă  les remettent en place si d’autres froids surviennent.

Conclusion :

  • Avant de vous lancer dans des traitements alĂ©atoires, penser Ă  bien appliquer ces conseils de cultures.
  • En cas de besoins, demander conseils Ă  un vendeur (averti…) ou Ă  un jardinier compĂ©tent. Si vous avez la chance de connaitre un producteur, il sera surement ravi de vous faire partager son savoir sur ce sujet.
  • Toutes les dolĂ©ances que j’ai pu recueillir de la part de clients en jardinerie, Ă©taient dues Ă  des manquements Ă  ces règles d’entretien.
  • L’application des fondamentaux, permettent dans la grande majoritĂ© des cas un retour Ă  une situation normale.
  • N’hĂ©sitez pas Ă  me questionner si vous avez quelques inquiĂ©tudes ou interrogations sur ce sujet.

Loic-BANCE-Paysagiste-conseil-Paysagiste-pays-basque-paysagiste-Bayonne-Paysagiste-Biarritz-Paysagiste-conseil