houzz_08 Loic BANCE Paysagiste conseil auprès des particuliers. Influenceur dans le monde du paysage sur Houzz France le magazine en ligne de la décoration intérieure et du jardin.

Le roseau.

 

Probablement Arundo Donax. Canne de Provence

Métamorphose de Syrinx en flûte de canne (flûte de Pan).

 

Légère faille de l'esprit ou peut s'engouffrer l'inquiétude.

Comment être sûr que tout cela est fabuleux et seulement fabuleux, alors que d'obscures terreurs réveillées tressaillent au fond de notre âme?

A trop regarder, on risque de trop voir, mais comment ne pas regarder?

 

roseau

D'après Ovide les métamorphoses Livre I Syrinx.

 

 

Au pied des montagnes glacées de l'Arcadie, il y avait une Naïade plus célèbre que toutes les autres; les nymphes l'appelaient Syrinx.

Elle avait voué sa vie à la virginité et échappé bien des fois aux désirs des Dieux.

Lorsque le fils de Mercure, Pan l'aperçoit, il la poursuivit de ses ardeurs. Mais insensible à ses prières, la nymphe s'enfuit à travers champs jusqu'à ce qu'elle arrivât aux eaux paisible du Ladon sablonneux; la, arrêtée dans sa course par les ondes, elle avait suppliés ses fluides sœurs de la métamorphoser; à l’ instant où Pan croyait déjà saisir Syrinx, au lieu du corps de la nymphe, il n'avait tenu dans ses bras que des roseaux des marais.

Tandis qu'il exhalait ses soupirs, l'air agité à travers leurs chalumeaux avait produit un son léger, semblable à une plainte; le dieu, charmé par cette découverte et par ces sons mélodieux, s'était écrié:" Voilà qui me permettra de m'entretenir avec toi à tout jamais" Et c'est ainsi qu'en rapprochant des roseaux de longueur inégale, joint avec de la cire, il avait conservé le nom de la nymphe.

Note:

Syrinx est le nom grec ancien de la flute de Pan. Coïncidence dans le cycle des métamorphoses, Pan perd son concours musical avec cet instrument face à Apollon; Midas amis de Pan conteste cette la défaite et ces oreilles jugé insensible à la musique se voient transformer en.... et ce secret se verra révélé par des roseaux! Mais ceci sera une autre histoire...